Infos

Exposition « Neige », 2016

La peinture occupe aujourd’hui un espace de spéculation, de mixage et de connexion qui devrait autant à l’organigramme des réseaux et des écrans qu’au Terrier de Kafka.

En plaçant d’emblée la peinture contemporaine dans cette opposition entre les activités fluides et technologiques de la société et les déambulations inquiètes d’un personnage dans son terrier primitif, je tenterai de situer la peinture dans un éclairage particulier.

Ce sont deux échelles de l’expérience contemporaine qui sont en jeu : d’une part, la grande sphère plus ou moins anonyme des réseaux, des échanges et des systèmes, d’autre part, les sphères personnelles et intimes, celles que j’appellerai des terriers. Les terriers, qui sont aussi des réseaux, seraient ces lieux de parcours, d’architecture personnelle, de gestation, d’errance, de constructions intimes... En somme tout ce qui entre dans les définitions d’une recherche dont l’artiste avec son corps et son langage expérimente et réalise les possibles dans une relation au corps d’une société.

Olivier Gourvil, « Peinture, réseaux, terriers », dans La nouvelle revue d'esthétique (« (In)actualité de la peinture », no. 7, 2011/1).

Peintures

Olivier Gourvil réussit à faire émerger des figures à forte présence plastique qui ne sont ni des formes mimétiques du réel, ni des reprises de signes à valeur universelle. La singularité des figures présentes dans les peintures de Olivier Gourvil vient sans doute du travail préparatoire par de multiples dessins. Les figures qui composent ces peintures ne renvoient ni à la copie d’un modèle de la réalité, ni à une abstraction dénuée de présence matérielle, ni à quelque pur concept. Chacun des éléments formels mis en place par l’artiste dans ces tableaux apparaît comme un élément constitutif d’une organisation structurée qui reste pourtant toujours ouverte.

Jean-Claude Le Gouic, « Olivier Gourvil, pour une émergence des figures », dans lacritique.org (2018). (Texte complet : http://www.lacritique.org/article-olivier-gourvil-pour-une-emergence-des-figures).

Dessins

Dessins de recherche

Ils permettent une accumulation rapide de formes et d’expériences préliminaires à la peinture. Ils évoluent constamment. Leur développement se fait par répétition, superposition, mixages. Certains dessins deviennent des tableaux.

Dessins-fantômes

Depuis 2015, six dessins fantômes ont été réalisés pour réactiver des peintures absentes en les projetant in situ par transfert directement sur le mur. De grande dimension et d’après une peinture absente, ils sont réalisés pour un lieu spécifique.

Dessins autonomes

Les dessins autonomes sont généralement d'assez grand format et, à la différence des dessins de recherche, ne conduisent pas vers la réalisation d'une peinture. Le paysage et le territoire sont devenus une expérience majeure dans ma pratique du dessin autonome. Cela a pris la forme d’une résidence en 2015 (GCC, Séoul) et d’une exposition en 2017 à La Terrasse à Nanterre (Urbanisme sur papier / Urbanism on Paper, avec M. Welish, artiste et critique américaine).

Mots

Le travail d'Olivier Gourvil accorde également une place au langage, aux mots.

Le titre de l’oeuvre a donné lieu à un dispositif pour inviter les visiteurs qui le souhaitent à titrer un tableau présent dans l’exposition.

Cette invitation, qui a lieu quatre fois depuis 2003, a pris prendra la forme de titres écrits sur un carnet à disposition des visiteurs (Centre d’art de Quimper, 2003), puis la forme d’un enregistrement sonore sur un ordinateur (La Galerie, Fontenay-sous-bois 2005 - Erasmus Galerij, Rotterdam 2006), ou encore celle du texto par l’envoi d’un titre à un numéro dédié ou par le flashage d’un QRcode (La Borne,Vatan, 2017). L’enjeu est aussi de retourner au public la récurrente question « Mais qu’est ce que ça représente ? »

contact@oliviergourvil.com

http://www.instagram.com/oliviergourvil/

http://www.facebook.com/olivier.gourvil.1

Expositions individuelles

2019

Contours et détours, duo avec Jean-Marie Saulnier

Villa Balthazar, Valence

2018

Le Jour / La Nuit

Galerie Jacques Lévy, Paris

2017

Paysages lithographiques

URDLA, Villeurbanne

Tout le monde peut donner un titre à un tableau

La Borne POCTB, Vatan

Urbanisme sur papier, duo avec Marjorie Welish

La Terrasse, Nanterre

2016

Haptique

Galerie Jacques Lévy, Paris

Neige

ST Microelectronics, Crolles

2013

Four Paintings

International Studio & Curatorial Program, New York, USA

2012

Comment la parole vient aux peintures

Hôtel Élysées Mermoz, Paris

2011

J’ai aménagé mon terrier

Moments artistiques, Paris

2009

The Walk

GlogauAir, Berlin, Allemagne

2006

Erasmus Galerij

Erasmus Galerij, Rotterdam, Pays-Bas

2005

La Galeru

La Galeru, Fontenay-sous-Bois

Paper Architecture, duo avec Marjorie Welish

Slought Foundation, Philadelphie, USA

2004

École des Beaux-Arts de Marseille

Galerie de l’école des Beaux-Arts de Marseille, Marseille

Artothèque

Caen

Stations, Duo avec M. Finch

Galerie Agart, Amilly

2003

Le Quartier

Le Quartier, centre d’Art, Quimper

2002

Galerie Corinne Caminade

Paris

2000

École des Beaux-Arts du Havre

Le Havre

1999

International Studio & Curatorial Program (ISCP)

New York, USA

1998

Funiculaires

Galerie Corinne Caminade, Paris

1997

Galerie Corinne Caminade

Paris

1994

Neuf plus un, peinture murale

Lycée Dorian, Paris

1992

Musée des Beaux-Arts

Valence

Centre d’art contemporain / Passages

Troyes

Centre d’art contemporain, duo avec G. Pascual

Bruxelles, Belgique

1988

Galerie Nane Stern

Paris

Expositions collectives

2022

Abbaye de Coat Malouen

Kerpert

2021

Happy Together

Carré Baudouin, Paris

2020

Phase IV – Intersections Art/Architecture

Stephen Lawrence Gallery, Greenwich University, Londres, Angleterre

SWTTIP Staying With the Trouble In Painting

Building Canebière, Marseille

2019

Grammaires fantômes / Phantomgrammatiken

Maison de Heidelberg, Montpellier

Phase III – Modulor

Galerie HLM, Marseille

2018

Variations

Galerie Michel Descours & URDLA, Lyon–Villeurbanne

2017

Ellipses et cercles d’affinités

Frac Limousin, Fonds régional d’art contemporain, Panazol

Galeristes

URDLA, Carreau du Temple, Paris

Sublime is Now

Galerie Jacques Lévy, Paris

Ex.Péri.Mental #2

L'Approche, Bruxelles, Belgique

100 jours pour Mains d’Œuvres

dessin in situ, Mains d’Œuvres, Saint-Ouen

2016

Petrus Picnic

Mains d’Œuvres, Saint-Ouen

Phase I

Anglia Ruskin Gallery, Cambridge University, Angleterre

2015

Korean International Art Fair

Artside Gallery, Séoul, Corée du Sud

Affordable Art Fair

Artside Gallery, Séoul, Corée du Sud

Painting Container

Gyeonggi Creation Center, Corée du Sud

2014

Tome 2

CJ Art Studio, Cheongju, Artside Gallery, UM Gallery, Séoul, Corée du Sud

Mécaniques du dessin

Frac Limousin, Fonds régional d’art contemporain

Collection Gilles Balmet

Le VOG Centre d’art, Fontaine

2012

Pencil and Paper

Poppy Sebire Gallery, Londres, Angleterre

La Fureur de l’éternuement

Galerie Duchamp, Yvetot

2011

RAIR#3

Rotterdam, Pays-Bas

2009

La peinture est presque abstraite

Camberwell College, Londres, Angleterre

La peinture est presque abstraite

Le Transpalette, Bourges

Baroque Reason

Keith Talent Gallery, Londres, Angleterre

2008

Musée d’Art contemporain de Vitry

Collection du Frac Île-de-France, Fonds régional d’art contemporain, Vitry

Système C

Mains d’Œuvres, Saint-Ouen

2007

Arriver à pied par Noirmoutier

Galerie Georges Bessière, Noirmoutier-en-l’Île

2006

Drawing Painting Bowling

Galerie Georges Bessière, Noirmoutier-en-l’Île

Abstract Mode

Fosterart Gallery, Londres, Angleterre

2004

Comme un serpent qui danse

Sympra, Stuttgart, Allemagne

2003

À fleur de peau

École des Beaux-Arts, Rouen

Figures de l’errance

Espace culture, USTL, Lille

2001

Brussels Art Fair

Galerie Corinne Caminade, Belgique

2000

Support / Mémoire

Centre d’Art Cantoisel, Joigny

Downtown Art Festival

New York, USA

Art Paris

Galerie Corinne Caminade, Paris

1999

Écart et proximité

Centre d’Art Cantoisel, Joigny

1997

Espace M.-B. Création

Paris

1995

Rose pour les garçons

École nationale supérieure des Beaux-Arts, Paris

1989

Galerie Nane Stern

Paris

1987

Galerie Nane Stern

Paris

Œuvres dans les collections publiques

2015

Gyeonggi Creation Center, Corée du sud

2005

Artothèque d’Auxerre, Auxerre

2004

Frac-Artothèque Nouvelle-Aquitaine, Fonds régional d’art contemporain, France

2003

FNAC, Fonds national d’art contemporain, Paris

Frac Bretagne, Fonds régional d’art contemporain

2000

Frac Île-de-France, Fonds régional d’art contemporain

1995

FMAC Paris, Fonds municipal d’art contemporain

1993

Notes en blanc et noir rue Balard, Bibliothèque nationale de France, Paris

1990

FNAC, Fonds national d’art contemporain, Paris

Écrits

2014

« In the Process of Painting, The Influence of Cinema on Painting », Journal of Contemporary Painting, Intellect Books, Londres, Angleterre

2011

« Peinture, réseaux, terriers », Nouvelle revue d’esthétique, n° 7, éditions PUF, Paris

2005

« Correspondances (beyond the structure) », Of the Diagram: The Work of Marjorie Welish, Slought Foundation, Philadelphie, USA

2004

« Le titre est une petite construction », Art et Savoirs, éditions L’Harmattan, Paris

2003

« Notes sur les dessins », catalogue Olivier Gourvil, éditions Le Quartier, Quimper

2001

« Tableaux tragi-comiques », Abstractions, revue Ligéia, Paris

1997

« Introduction », Tableau : territoires actuels, coédition ERBA Valence, Valence / Le Quartier, Quimper

Direction de publications

2010

Création du Réseau Peinture, delapeinture.org

1997

Tableau : territoires actuels, ouvrage collectif, coédition ERBA Valence, Valence / Le Quartier, Quimper

1994-95

Une fois Une, n° 1, n° 2, en co-direction avec J.P. Rehm , éditions ERBA Valence, Valence

Résidences artistiques

2021-2017

URDLA, Villeurbanne

2015

Gyeonggi Creation Center, Corée du Sud

2013

International Studio & Curatorial Program, New York, USA

2009

GlogauAir, Berlin, Allemagne

2006

Duende Studios, Rotterdam, Pays-Bas

2003

Astérides, La Friche, Marseille

1999

International Studio & Curatorial Program, New York, USA

Bibliographie (sélection)

2021

Olivier Gourvil, peintures, dessins, 2004-2020, Éditions Loco, Paris

« Peintures, dessins », Blandine Devers, urdla.com, Villeurbanne

2020

Intersections Art Architecture, Greenwich University Press, Londres, Angleterre

2018

« Pour une émergence des figures », Jean-Claude Le Gouic, La critique.org

2017

« Quand deux artistes redessinent la ville », Raphaëlle Saint-Pierre, Le Moniteur, Paris

« Urbanisme sur papier », Christine Blanchet, Archistorm, Paris

« Peintures et paysages lithographiques », Blandine Devers, urdla.com, Villeurbanne

La Borne, Olivier Gourvil, saison 2016-2017, éditions POCTB, Orléans

2015

Painting Container, Gyeonggi Creation Center, Corée du Sud

2014

« La ligne générale », François Michaud, catalogue Tome 2, coéditions Arvent, CJ Art, Séoul, Corée du Sud

Collection Gilles Balmet, Éditions Fage, Lyon

2012

« Dear Jason, letter from Europe », Joe Fyfe, New York Magazine, USA

La Fureur de l’éternuement, éditions Friville, Paris

2010

« Peinture presque abstraite », C. Temin-Vergez ArtPulse, vol. 1 n° 3, Miami, USA

2009

« Une place qui n’est pas fixe », Lucile Encrevé, « Almost... but Not Quite », David Ryan, La peinture est presque abstraite, ouvrage collectif, éditions Analogues, Arles

2006

« Marjorie Welish and Olivier Gourvil at the Slought Foundation », Joe Fyfe, Art in America, n° 199, New York, USA

2005

Paper Architecture, Joseph Masheck, Slought Foundation, Philadelphie, USA

« Stations », Stéphane Doré, catalogue exposition Olivier Gourvil – Mick Finch, éditions Agart, Amilly

« Peintures à suivre... Un modernisme humble » Éric de Chassey, Art Press, n° 310, Paris

2004

Olivier Gourvil, Bernard Guerbadot, Hervé Lesieur, éditions ESBAM, Marseille

The first ten years, ISCP: a work in progress, brochure ISCP, New York, USA

Art et Savoirs, ouvrage collectif, éditions L’Harmattan, Paris

« Olivier Gourvil », James Pinson, Contemporary, n° 62, Londres, Angleterre

2003

« Une légèreté très soutenue », Jean-Marc Huitorel, « Zigzag : l’art d’Olivier Gourvil », Marjorie Welish, catalogue Olivier Gourvil, Le Quartier, Quimper

2002

« La peinture en 6 planètes », Franck Lamy, Beaux Arts Magazine, Paris

2001

Abstractions, revue Ligéia, Paris

Ouvrages de l’atelier, atelier Cantoisel, Joigny

1997

Funiculaires, galerie Corinne Caminade, Paris

1995

Rose pour les garçons, éditions ENSB-A, Paris

« Positions d’exposition(s) », Dominique Blanc Connaissance des arts, n° 522, Paris

1992

« Bruxelles-Troyes et retour... », Jacques Meuris, La Libre Belgique, n° 126, Bruxelles, Belgique

1992

Entretien avec Dominique Abensour, Figures ininterrompues, coéditions musée de Valence – Centre d’art contemporain / Passages, Troyes